Louis Vuitton : La mosaïque interculturelle

13/03/2017


Défilé Louis Vuitton AW 17/18

Nicolas Ghesquière aux commandes de Louis Vuitton, mixe les opposés, après la rencontre entre le sport et la couture, il rassemble pour sa dernière collection,les influences multi-culturelles. Il présente un vestiaire aux influences ethniques, mêlant imprimés aux motifs africains, bombers en daim, gilets sans manches façon Comanche, vestes en jeans russes…lui conférant un caractère unique.

Motivé par une envie d’exploration Nicolas Ghesquière constate: « Pendant longtemps, la mode a cassé les frontières. Alors j'ai essayé de suivre cette idée. Penser multiculturel. Quand vous pensez à la mode, il n'y a pas de barrières, pas de frontières. Ainsi, mon intention était purement de voyager, ce qui correspond tellement à Louis Vuitton ». 

Une vision culturelle partagée par les acteurs de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode, Matthieu Gamet et André Azoulay.

« L'histoire de la mode à Marseille remonte à longtemps : le vivier de créatifs s'est constitué par des vagues de migrations - d'Arménie, Espagne, Italie, Afrique du Nord - toutes arrivées dans ce port avec leurs savoir-faire » 
Matthieu Gamet, extrait de l’article réalisé par l’AFP du 28 février 2017

« Je suis un amoureux de Marseille. A chaque fois que je m’y rends, j’y éprouve une émotion forte. Cette cité a su accueillir au quotidien, depuis l’Antiquité, des milliers de personnes venues de très loin, et les accepter sans exiger d’elles qu’elles perdent leur identité. La ville est riche de ces histoires mêlées ; on est loin des clichés. Marseille est une muse. Un cœur vibrant du bassin méditerranéen. Je suis un militant de la Méditerranée, je crois en un rendez-vous avec l’Histoire, une destinée et une réalité commune. L’Euroméditerranée n’est pas un simple concept de libre-échange, de la rhétorique. Un jour, elle parviendra à une dimension institutionnelle, politique, riche d’une profondeur humaine extraordinaire. Sept cents millions de personnes vivent au bord de la Méditerranée, dans quarante pays. Trois mille ONG ont tissé un réseau formidable d’entraide. La mode incarne cette fusion. L’expérience que nous avons réalisée avec la Maison de la Création et la rencontre de tous ces jeunes créateurs, est porteuse d’espoir. De façon naturelle, elle exprime la synthèse créative de la Méditerranée. Bouillonnante, ondoyante. Elle symbolise la fraîcheur, l’optimisme de ces jeunes qui ne s’attachent ni à un passeport, ni à une religion, pour créer. Ils ont en commun une puissance de vie qui les anime. Cette convergence est remarquable. Il est essentiel de maintenir cette dynamique à l’avenir. »
André Azoulay Membre du Conseil d'administration de la MMMM – Extrait de Marseille M La Mode, 2013

Lire plus sur l’article tiré du Fashion Network

Défilé Louis Vuitton AW 17/18

Associés à cet article