LA MMMM INTERVIEWE JEAN-CLAUDE GAUDIN

18/05/2017


Matthieu Gamet, président de la MMMM, aux côtés de Dider Parakian, adjoint au maire

Quelques jours avant le lancement du festival OpenMyMed, la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode a eu l'honneur de s'entretenir avec Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille, Président de la Métropole Aix-Marseille Provence et Vice-Président du Sénat.

Retour sur cette interview particulière:

MMMM Pour sa seconde édition, OpenMyMed produit la double exposition au [MAC] et au Mucem « Marseille je t’aime », du jeune et talentueux créateur JACQUEMUS. Une déclaration d’amour qui séduit la presse mondiale et place Marseille Métropole en vitrine de la Mode internationale. En offrant à cette exposition qui mêle la Mode et les Arts, le privilège d’inaugurer la saison des Festivals en Provence, quelle vision culturelle souhaitez-vous apporter ?
JCG La déclaration de Simon Porte Jacquemus, brillant invité d’honneur de la 2ème édition du Festival OpenMyMed, est à l’image du dynamisme du festival OpenMyMed et du travail fourni par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode, depuis 30 ans, dans cette filière d’excellence que représentent la mode et l’habillement. Elle concourt à renforcer l’image internationale de Marseille impulsée par le succès de l’année européenne de la Culture en 2013 et ses 10 millions de visiteurs. Aujourd’hui, plus d’1,6 million de croisiéristes font escale dans notre ville classée parmi les destinations les plus prisées au monde grâce à son exceptionnel patrimoine culturel. C’est en développant nos filières d’excellence et en organisant des manifestations à fort rayonnement que nous intensifierons notre attractivité. Ce sera notamment le cas, dès l’an prochain, avec les événements culturels de MP 2018 qui conjugueront les talents, puis en 2020 avec la biennale d’art contemporain Manifesta.

MMMM Quel regard portez-vous sur cette filière qui offre une formation universitaire unique en France grâce au Président Yvon Berland ? La mode à Marseille rassemble une grande diversité culturelle qui a donné naissance à des marques internationales comme Sessùn, Kaporal, Gas bijoux… Ces marques et le festival OpenMyMed contribuent-ils à l’attractivité du territoire ?
JCG Je dois rappeler que l’économie de la mode et la culture du textile à Marseille ne sont pas des nouveautés puisqu’il y a plus de 40 ans, la toile de jeans avait déjà contribué à l’émergence de nombreuses marques. Plus globalement, notre ville a toujours été un creuset de création, inspirée d’échanges, d’influences et de cultures mêlées. Elle est donc un vivier de la mode et de l’habillement, ainsi qu’un secteur phare de l’activité économique. À lui seul dans les Bouches-du-Rhône, ce secteur dégage plus de 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires pour 150 marques et 10 000 emplois. Marseille pèse évidemment très lourd dans ces statistiques et s’affiche aujourd’hui comme la deuxième ville de France dans ce domaine. L’ouverture cet été, dans la Zac de Saint-André, du Marseille International Fashion, avec plus de 200 entreprises chinoises et représentations de commerces de gros, ne fait que renforcer cette image attractive. Près 700 emplois vont être créés, permettant à Marseille de jouer pleinement son rôle de locomotive du développement économique du territoire métropolitain. Toutes ces conditions réunies rendaient logique la création d’un Master en Management des Métiers de la Mode et du Textile, sachant que l’étude de tous les champs universitaires qu’il est possible d’étudier en France sont réunis sur Aix- Marseille Université (AMU).

MMMM Matthieu Gamet, le Président de la MMMM et Didier Parakian votre adjoint, s’accordent à dire, pour la mode et les médias, que Marseille est pour Paris ce que Los Angeles est à New York. Allez-vous les encourager ?
JCG Paris est une place internationale très réputée de la haute couture et du luxe. A Marseille, l’environnement économique et culturel nous situe dans une mode plus urbaine, une alternative de choix avec un savoir-faire et un goût qui caractérisent la mode française. Mais, finalement, l’un ne va pas sans l’autre et tout est réuni, ici, pour faire de notre ville la métropole de mode de l’Europe du sud, en lien étroit avec la capitale avec qui nous devons travailler de concert. Quant à ce parallèle avec Los Angeles et New York, disons qu’à l’échelle de la France, c’est peut-être une vérité. Cela dit, nous regardons avec attention ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique où est parti tout récemment Didier Parakian, avec une délégation de la ville pour une mission économique et cinématographique à Los Angeles. Cette démarche de promotion de nos atouts sur le marché américain sera suivie d’une nouvelle rencontre au festival de Cannes puis de l’accueil de scénaristes et de producteurs de cinéma à Marseille en juin.

Matthieu Gamet, président de la MMMM, aux côtés de Dider Parakian, adjoint au maire

Associés à cet article