Immersion au sein du prestigieux Women@Dior à Paris

28/03/2018


Women@Dior (Emmanuelle Favre, SVP Human Resources at Christian Dior Couture en haut à droite)

Après le succès de la première édition Women@Dior à Marseille, organisée en partenariat avec la Maison Mode Méditerranée (MMM) et réunissant 12 étudiantes euro-méditerranéennes, la Maison Dior a sollicité une nouvelle fois la MMM pour présélectionner de nouvelles candidates au sein de son cursus universitaire Mode, co-créé avec AMU afin de participer à l’édition parisienne du programme qui a eu lieu les 12 et 13 mars derniers. 

Articulé autour de 3 axes symboliques :  l’Education, l’Empowerment, l’Elévation, le programme Women@Dior à Paris, a réuni 200 jeunes femmes venues du monde entier, de France, de Londres, de Milan, de Shanghai, de Hong Kong, de Séoul, de Tokyo, de New York..., un événement inédit et un engagement fort de la part de la Maison française. 

Deux étudiantes de notre Master Management des Métiers de la Mode, Sofia About et Itzamara Yunue Rangel, ont été sélectionnées et partagent leur expérience du Women@Dior.

Quel a été le programme du Women@dior? 

LUNDI

IYR :  Premièrement, nous avons récupéré nos badges et un booklet présentant toutes les personnes de chez Dior que nous allions rencontrer.
SB  Ensuite, nous avons échangé avec les 200 étudiantes venues des quatre coins du monde pour représenter leur pays. 
IYR : Puis nous avons rencontré nos mentors autour d’un petit-déjeuner avant de commencer avec la première conférence. La première intervenante était Emmanuelle Favre, Directrice des Ressources Humaines, suivie par Karin Raguin, VP Talent Developement et enfin, Catherine Lavergne, International Director of Development & Training. Elles sont revenues sur l’histoire et l’évolution de la marque de la période Christian Dior jusqu'à aujourd’hui. 
SB : Nous avons été divisées par groupes, mon programme était « The Art of Empowerment » lié aux métiers de la joaillerie chez Dior, et nous avons rencontré Victoire de Castellane, Directrice Artistique venue parler de ses sources d’inspiration.
IYR : De mon côté, j'ai suivi le programme « The Art of Elevating ». Trois managers (femmes) sont venues partager leurs parcours professionnels avec les aspects positifs, négatifs, et les obstacles rencontrés. Elles nous ont également donné des conseils pour arriver là où elles sont aujourd’hui.  
SB : Après la pause déjeuner, nous avons eu des conférences sur les inégalités des femmes dans le monde. 
IYR : Yann Borgstedt est venu parler de « The Womanity Foundation », une Fondation engagée à fournir aux femmes du monde entier des opportunités d’éducation et de développement professionnel.
SB : Ensuite, nous avons à nouveau été divisées selon nos groupes respectifs, et de mon côté j’ai visité le salon Monsieur Dior et les ateliers de la Maison. 
IYR : Mon groupe, lui, a enchaîné sur la partie « The Art of Empowerment » avec Victoire de Castellane. Plus tard, Ana Redondo, la styliste experte, nous a appris à créer des tenues pour la semaine avec quelques pièces basiques, les préférées de Christian Dior. Puis, Lisbet Alfonso nous a parlé de l’importance de l’intelligence émotionnelle dans la création.
SB :  La journée s’est clôturée sur des retours d’expérience de collaborateurs.

MARDI

SB : La journée a débuté par une succession de conférences sur l’éloquence de l’art des poèmes et enfin sur l’histoire de l’art dans le secteur de la mode.
IYR : Nous avons commencé avec les interventions de deux entrepreneurs : Stéphane de Freitas, Vincent Avanzi, puis de l’artiste originaire de Casablanca, Anilore Banon. 
SB : En milieu d’après-midi, nous avons à nouveau été divisées en groupes, et j’ai eu un cours de style avec la styliste de Dior Couture.
IYR : Après le déjeuner, Camille Morineau est venue partager avec nous son expérience en tant que directeur artistique du musée Monnaie de Paris, ainsi que du Centre Pompidou. Plus tard, j'ai visité les installations de Dior Héritage liées à la conservation et à la recherche historique de certaines pièces. Dans cet édifice sont conservés des robes, des accessoires, des chaussures, mais aussi des archives (livres, affiches et des autres documents imprimés). Les responsables des lieux nous ont montré des techniques spéciales de conservation accompagnées d’anecdotes.
SB : Enfin, nous avons rencontré Maria Grazia Chiuri, Directrice Artistique de la Maison Christian Dior, qui a pris le temps de nous expliquer où elle puisait son inspiration avant de répondre à nos questions. 
IYR : Emmanuelle Favre est venue clôturer le Women@Dior avec ses remarques finales.

Comment ce programme vous a-t-il aidé ? 

SB : Le programme Women@Dior a vraiment été enrichissant au niveau des rencontres/networking que j’ai pu y faire. Cela m’a permis d’échanger avec des personnes du monde entier et de me constituer un réseau à l’international.
IYR : C’est une expérience unique qui m’a permis d’être entourée de femmes exceptionnelles que je n’aurais jamais eu l’occasion de rencontrer autrement. Être témoin des histoires de ces femmes talentueuses, qui ont réussi à mêler vie personnelle et ambitions professionnelles a vraiment été très inspirant pour moi. Je trouve d’ailleurs très pertinent que des entreprises comme Dior soient engagées à motiver les jeunes du monde entier, à les encourager au partage, à être solidaires et à générer des liens professionnels.

Quel a été pour vous le temps fort de ce programme et pourquoi ?

SB : A mon sens, les moments forts du Workshop ont été la rencontre avec Maria Grazia Chiuri et la visite du salon Monsieur Dior car les pièces exposées sont somptueuses.
IYR : Je pense que c’est vraiment le projet d’Anilore Bano « Vitae, a sculpture on the moon », qui est une sculpture imaginée pour contenir des millions d’empreintes de mains symbolisant l'humanité. Même si son travail n'est pas lié à la mode, j'ai été étonnée de voir l’évolution de son projet, qui semblait complètement impossible à la base, et qui est en train de devenir réalité. L’idée de l’artiste était de faire une « sculpture vivante » à envoyer sur la lune. Anilore a réussi à résoudre chaque obstacle qui s’est présenté à elle et collabore aujourd’hui avec la NASA pour finaliser son projet.

Cette rencontre de deux jours à Paris aura permis aux mentorées de rencontrer leurs mentors qui les suivront toute l’année. 

Women@Dior (Emmanuelle Favre, SVP Human Resources at Christian Dior Couture en haut à droite)