Fashion week : et parfois les mannequins parlent

16/09/2014


Traditionnellement pendant une Fashion week, les mannequins défilent sans un regard et sans un mot. Mais sept d'entre elles ont fait de leurs souvenirs un étonnant spectacle à New York.
L'idée est venue d'Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, le musée de la mode de Paris, qui créé depuis 2005 un spectacle pour chaque semaine de la mode parisienne. La personnalité d'Olivier Saillard, jeune universitaire, avait séduit en 1990 Maryline Bellieud Vigouroux et le directeur des musées de Marseille, Bernard Blistene,directeur du Musée national d'art moderne (MNAM), situé dans le Centre Pompidou, à Paris, pour lui confier le poste de conservateur du musée de la Mode de Marseille.

Il avait cette fois transporté ses valises à New York, des valises vides de vêtements mais pleines de souvenirs de couturiers et vêtements fabuleux, pour ce spectacle présenté pour la première fois lundi soir, à l'invitation du festival "Crossing The Line". Aux Studios Milk, près de la High Line dans l'ouest de Manhattan, dans un décor blanc immaculé, les sept anciens mannequins, en justaucorps noir et talons aiguille, miment et racontent les vêtements qu'elles ont portés et les créateurs qu'elles ont inspirés.

Elles racontent, en petites phrases poétiques les remarques des couturiers, les robes et tissus fabuleux, les coupes des vêtements, les perles, les plumes, et les plaisirs associés.
"C'était une tellement belle robe, tout le monde s'est levé pour m'applaudir", se souvient l'une d'elle à propos d'une robe du soir d'Yves Saint Laurent.

Mais aucun vêtement dans ce décor immaculé, et c'est cette idée qui a séduit Olivier Saillard, dans le cadre de ce festival organisé par la FIAF (French Institute Alliance française). "C'est un peu une entreprise de dénuement, plutôt que de faire des vêtements, on enlève les vêtements pour aller au coeur de ce squelette qu'est la mode, un squelette toujours intéressant", a-t-il expliqué à l'AFP après le spectacle.

Source : http://fr.fashionmag.com