AUTOUR DU M DE CHARLOTTE LAPALUS

19/04/2017


Charlotte Lapalus

Chaque semaine la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM) part à la découverte de la Carte Marseillaise d’une personnalité 
Aujourd’hui découvrez la Carte M de Charlotte Lapalus…

Avec plus de 79k followers sur Instagram, la talentueuse photographe marseillaise, Charlotte Lapalus nous propose des publications toujours plus captivantes, touchées par son regard très humain. Les marques American Vintage ou encore Minelli ont déjà été séduites par sa narration visuelle singulière.

M comme Marseille 
Je suis 100% marseillaise (avec l’accent !) et très fière de l’être ! Je suis fière de notre ville faite de différences et de paradoxes, sa pluralité et son côté cosmopolite font sa force. J'aime la lumière de Marseille, la cagole et le soleil 300 jours par an. La diversité des décors, des paysages et son âme poétique m’attirent et servent beaucoup à mon métier de photographe. 

M comme Mode 
Un jour je l'aime, un jour je la déteste. Je l'aime quand elle est créative et subjective et la déteste quand elle est inspirée. Elle doit pour moi instaurer un vent nouveau, comme le fait très bien Simon Porte Jacquemus. Il n’a pas peur des préjugés, notamment sur Marseille et sait au contraire la promouvoir. 
Même si je fais principalement des photos de mode, je cherche avant tout à mettre en avant l’esprit juvénile de mes modèles et leur sensibilité à travers une photo, tout en essayant de casser les codes de la mode. C’est un milieu aussi fait de quelques désillusions ; il peut parfois être superficiel et inadéquat avec mon style de vie. Mais en même temps rempli de surprises, il m'a notamment permis de faire de belles rencontres.  

M comme MMMM 
J'ai eu la chance de collaborer avec la MMMM et de faire la rencontre de Marilyne Vigouroux. La MMMM est une belle maison, elle permet de découvrir des jeunes talents en leur offrant une mise un avant et un accompagnement dans le développement de leur marque. Elle participe à leur éclosion. Bravo!

M comme Meeting  
Il m’est difficile de ne parler que d’une seule personne mais je choisirais Marcel Pagnol. Je me souviens, enfant, regarder ses films avec mon grand-père. J’ai vécu durant 3 ans à Aubagne et allais souvent me balader au Garlaban. C’est une époque qui me tient à coeur et qui m’inspire encore aujourd’hui. J’ai d’ailleurs récemment photographié des enfants dans l’ambiance de « La Gloire de mon Père » et le « Château de ma mère », en écho à mes souvenirs.   

M comme Place 
Pour le coucher de soleil avec une mauresque: Le café de l’Abbaye
Pour les sorties: La dame Noire
Pour faire des trouvailles : Maison l'Empereur
Pour le côté mode : Jogging
Pour un dej sur le pouce : Spok
Pour l’architecture : Le Corbusier 
Et enfin pour la daube provençale... chez ma mère;)

Charlotte Lapalus

Associés à cet article